Une notion importante est pour calculer la rentabilité de la production laitière est la “marge sur coût alimentaire” (IOFC = Income over feed cost). Cette valeur est souvent calculée lors du calcul de la ration. Or, elle n’est souvent plus vérifiée par la suite. Dans la pratique, cette valeur est uniquement correcte lorsque les paramètres utilisés pour le calcul correspondent réellement à la quantité de fourrage ingérée par les vaches et leur performance laitière. Si ces paramètres ne correspondent finalement pas, alors la valeur est erronée.

Efficacité alimentaire1

Un autre paramètre à ne pas négliger est l’efficacité alimentaire. Il s’agit de la performance laitière par kilo de MS ingérée. Pour la maintenir à un niveau élevé, il faut non seulement porter attention à la quantité de fourrage ingérée, mais également à la digestibilité et à l’absorption des nutriments. Pour cela, l’appareil digestif doit bien fonctionner. Se concentrer uniquement sur le rumen n’est alors peu efficace et  la fonction de l’intestin n’est pas à négliger. Un intestin sain permet d’un côté une meilleure digestion des nutriments, car davantage d’enzymes peuvent y être libérées, et d’un autre côté une meilleure absorption, car la surface d’absorption de l’intestin grêle est plus importante.

C’est à ce niveau que le paquet d’agents actifs NutriBiotic entre en jeu. Grâce à ses composants phytogénétiques issus du magnolia, du macleaya et du houblon, il renforce la muqueuse intestinale et soutient ainsi l’intégrité intestinale. Cela renforce le système immunitaire ainsi que l’utilisation des nutriments. Il en résulte que l’animal dispose de plus de nutriments à partir d’une même quantité de fourrage, ce qui améliore l’efficacité alimentaire. Cet effet est démontré dans l’exemple suivant :

En utilisant NutriBiotic, les coûts d’alimentation plus élevés ont largement pu être compensés avec le temps dans ce cas pratique.

Lors du premier calcul de la ration, cette dernière semble initialement être plus chère et la “marge sur coût alimentaire” (IOFC = Income over feed cost) est réduit. Toutefois, le tableau montre que cette valeur doit être réévaluée avec le temps, car une ration moins chère ne permet pas toujours d’obtenir le meilleur rendement. Dans ce cas pratique, le rendement de l’exploitation augmente de 6,5 kg ECM (Énergie Corrigée Lait = Production Laitière (Kg) standardisé par la matière utile), l’efficacité alimentaire de 0,3 kg de lait/kg de MS. En moyenne, une vache produit donc 0,3 kg de lait en plus par kg de fourrage ingéré.

Outre l’utilisation d’agents phytogènes, d’autres paramètres doivent bien entendu être adaptés pour atteindre cette augmentation. En plus de l’alimentation, les conditions d’élevage et l’ensilage sont particulièrement importants. Une efficacité accrue peut également permettre la réduction des émissions de N et de P.

Je cherchais un autre sujetPas du tout utileMoins utileUtileTrès utile (Aucune évaluation disponible)
Loading...

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Une santé animale renforcée grâce à JOSERA NutriEffect

JOSERA NutriEffect

NutriEffect avec NutriBiotic améliore l’intégrité intestinale et l’absorption des nutriments. Les bovins sont en meilleure santé et leur potentiel peut être entièrement exploité.

Augmentez le rendement laitier de votre troupeau dès maintenant avec JOSERA DairyPilot.

JOSERA DairyPilot

Votre objectif est d’augmenter les performances de votre troupeau ? La santé de vos bovins vous est importante ? Alors apprenez en plus sur notre produit JOSERA DairyPilot!


Contact et service

Vous souhaitez des informations détaillées ou un conseil? Plus votre demande sera formulée précisement, mieux nous sersons en mesure d’y répondre. Vous ne pouvez pas acheter des marchandises directement chew nous. En revanche, nous vous communiquerons volontiers le revendeur Josera le plus proche de chez vous.

 
 
Ligne téléphonique conseil
de 8 á 17h : +49 (0) 9371 940 0