Quel est l’impact de la période froide sur les veaux ?

Un besoin accru par rapport à un apport en nutriment trop insuffisant impact le GMQ de manière négative et affaibli le système immunitaire. Des agents pathogènes se propagent plus facilement et le risque de maladie pour le veau augmente. En conséquence, la prévalence de diarrhées précoces et de pneumonies augmente ainsi le développement physiologique du veau peut être altéré.

Quels sont les risques pour l’exploitant ?

Des pertes financières font parties des risques majeurs pour l’exploitant, en raison d‘un GMQ réduit, des frais vétérinaires accrus ou d’un rendement laitier du troupeau plus faible, comme un âge plus élevé au premier vêlage. Des études scientifiques montrent qu’il existe un lien direct entre le GMQ du veau et la performance laitière ultérieure.

C’est ainsi que vous nourrissez vos veaux correctement !

Les buvées doivent être adaptées par rapport au stress subi dû au froid. En situation normale l’aliment d’allaitement est concentré à 140g/l d’eau. Dès que les températures baissent en dessous de 5°C, alors il est recommandé d‘augmenter la dose à 160 g/l d’eau et la quantité des buvées de 20%.

Attention à ne pas confondre le poids et le volume de la poudre de lait. Il est recommandé de peser la poudre de lait avec une balance, afin de bien vérifier la quantité.

Check-list pour l’élevage des veaux en hiver

  • Assurer l’administration du colostrum en quantité suffisante (au moins 3 litres) dans les premières heures après le vêlage.
  • Il est nécessaire de bien sécher le poil du veau. Pour cela une lampe chauffante peut être utilisée.
  • Dans les premières 3 semaines de vie des couvertures pour les veaux peuvent être utilisées, surtout lorsque les températures sont inférieures à 5°C.
    Attention : Laver les couvertures après chaque utilisation et assurer que le veau ne soit pas mouillé ou humide avant de le couvrir.
  • Il est important de vérifier la température des buvées ! Celle-ci doit correspondre à la température corporelle du veau. Autrement le veau perd inutilement de l‘énergie pour réchauffer la buvée à la température du corps.
  • Si de l’eau est proposée aux veaux en plus des buvées, alors il est recommandé de la réchauffer pour éviter aux veaux de dépenser leur énergie inutilement au réchauffement de l’eau.
  • La concentration énergétique de la buvée doit être augmentée à l’aide d’un aliment d’allaitement adapté. Une balance optimale entre le taux protéique et le taux de carbohydrate est essentiel pour un apport énergétique idéal.
    L’administration d’un aliment d’allaitement avec une teneur énergétique plus importante n’est pas uniquement conseillée en hiver.
  • Lors que les températures baissent en dessous de 5°C, alors il est recommandé d’augmenter la quantité de l’aliment d’allaitement à 160g/l d’eau.
    Aussi, il est possible d’augmenter la quantité des buvées de 20% ou de proposer des buvées aux veaux plus fréquemment.
    Il a été montré que l’élevage intensif des veaux a un impact positif sur le développement et sur la performance des futures vaches laitières. Lisez plus sur l’élevage ad libitum !
  • La litière des veaux doit toujours être sèche et propre, afin de réduire le risque de contamination. En général il est important de prêter attention à l’hygiène du bâtiment destiné aux veaux.
  • Assurer une quantité suffisante de paille. Ainsi les veaux peuvent bien se protéger du froid, en se créant un nid dans un lit de paille profond.
  • Un endroit à l’abri des courants d’air ! Des veaux qui sont exposés aux courants d’air souffrent d’une perte de chaleur. Afin de se réchauffer et de rétablir leur température corporelle ils dépensent de l’énergie. Ce manque d’énergie impacte négativement le GMQ.
    L’humidité dans l’air mène également à une perte d’énergie.
  • Il est recommandé de vérifier la température corporelle des veaux avec un thermomètre, afin d’exclure qu’ils souffrent de fièvre et vous assurez qu’ils sont en bonne santé.
JOSERA Frau mit Kalb im Stall

Notre conseil, JOSERA

Nous recommandons l’administration de l’aliment d’allaitement JOSERA IgluVital dans les premières semaines de vie.
En cas d’une alimentation au lait entier, une complémentation avec JOSERA VitalTrunk est judicieuse, afin d’équilibrer les carences en vitamines et oligoéléments.

Je cherchais un autre sujetPas du tout utileMoins utileUtileTrès utile (1 voix, en moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Cela pourrait aussi vous intéresser:

La diarrhee des veaux

JOSERA Kalb im Stall liegend

Les diarrhées sont un des principaux facteurs de perte des veaux durant la période d’élevage. Les diarrhées peuvent avoir des origines alimentaires comme des origines infectieuses.

Pourquoi mon veau ne boit-il pas ?

JOSERA Kalb im Stall trinkend aus Eimer

Les veaux qui refusent de boire ont un mauvais départ dans la vie car immédiatement après la naissance ils n’ont que peu de réserves d’énergie et ils souffrent rapidement d’un déficite énergétique.


Contact et service

Vous souhaitez des informations détaillées ou un conseil ? Plus vous indiquer avec précision ce qui vous intéresse, mieux nous serons en mesure d´y répondre. Vous ne pouvez pas acheter de marchandises directement chez nous. Nous vous communiquons volontiers le revendeur Josera le plus proche de chez vous.

 
 
Ligne téléphonique conseil
de 8 á 17h : +49 (0) 9371 940 0