Qu’est-ce DairyPilotFlavoVital® ?

DairyPilot est un complément alimentaire appétant pour vaches laitières et bovins qui contient des composants de polyphénol extraits de fruits et d‘herbes aromatiques (FlavoVital ) mais aussi des vitamines B et des levures vivantes.

DairyPilotFlavoVital® permet de concilier hautes performances et santé animal. DairyPilotFlavoVital® assure la bonne santé du rumen et contribue à une efficacité métabolique élevée.

Pour des raisons de la santé animal, autant que d’un point de vu économique l’administration de DairyPilotFlavoVital® est conseillé pour tout type de ration et tous les troupeaux.

Qu’est-ce FlavoVital®?

FlavoVital® est un paquet d’agents actifs unique qui tire profit, de façon ciblée, des effets synergétiques de fruits et de plantes de choix afin de garantir le bien-être de l‘animal.

Cela se traduit par

  • un renforcement du système immunitaire en cas de processus inflammatoires et de stress cellulaire,
  • une stabilisation du métabolisme.
  • une augmentation de l’efficacité métabolique.

En quoi est-ce que DairyPilotFlavoVital® se différencie de d’autres produits ?

JOSERA, avantages composants DairyPilot

Quels sont les avantages de DairyPilotFlavoVital® pour mon troupeau ?

  • renforcement des défenses immunitaires en cas de processus inflammatoire et de stress cellulaire
  • métabolisme stable et haute efficacité métabolique
  • fonctionnement optimal du rumen et pH plus stable
  • ingestion importante et meilleure valorisation du fourrage et de l’énergie

👉 DairyPilotFlavoVital® – en cas de stress thermique

Les températures augmentent et la période estivale s’annonce. La première période de chaleur est passée – mais une chose est sûre, la prochaine viendra bientôt ! Contrairement à l’humain, une vache éviterai l’été, si elle pouvait. Lors que les températures dépassent les 20°C en combinaison avec un taux d’humidité élevé, surtout les vaches hautement performantes souffrent du stress thermique.

Fréquemment les conséquences sont une cétose ou une acidose de la panse. Ainsi sont impactés la performance, la santé animal et la fertilité.

Découvrez les expériences des éleveurs ayant utilisé DairyPilotFlavoVital®?

Beaucoup d’exploitants utilisent déjà DairyPilot avec succès. Découvrez ici, quelles sont leurs expériences.

OSERA, Gaec belles Feuilles - bâtiment

Le Gaec des Belles Feuilles a augmenté l’efficacité de la digestion et le rendement laitier avec Dariy Pilot.

JOSERA, Gaec Viennet, vaches au paturage

Matthieu Viennet recommande DairyPilot pour faire face au stress thermique et maintenir la production constante en été.

Martin BABE recommande DairyPilot à d’autres éleveurs, qui souhaiteraient sécuriser leur ration et améliorer l’ambiance dans le bâtiment.

Monsieur Gantfort est enthousiasmé du succès de DairyPilot pour les troupeaux hautement performants .

Monsieur Traxler voit une amélioration de la production laitière et du nombre de cellules somatiques.

Monsieur Holl est convaincu de l’impact positif de JOSERA DairyPilot sur la santé du troupeau.

Est-ce que DairyPilotFlavoVital® est aussi adapté aux problèmes de cétose ?

Oui, DairyPilot est adapté aux problèmes de cétoses.

La phase de transition ainsi qu’une grande partie du début de lactation restent un défi pour l‘alimentation animale. Durant cette période de faible ingestion surtout après le vêlage, il faut maîtriser l‘équilibre entre réduction maximum du déficit énergétique et un minimum d‘indice de structure. Cela est particulièrement difficile à réaliser et c‘est pourquoi, acidoses et cétoses subcliniques sont dans beaucoup d’exploitations des problèmes constamment à l‘ordre du jour.

DairyPilotFlavoVital® stabilise le métabolisme, augmente l’efficacité métabolique et peut ainsi réduire l’incidence de cétoses.

Vous avez des problèmes de cétose et vous ne savez pas comment y remédier ? Contactez nous ici.

Quels sont les avantages de l’utilisation de DairyPilotFlavoVital® pour moi, en tant qu’exploitant ?

  • santé et performance du troupeau
  • augmentation de la production laitière et de l’engraissement
  • un meilleur bien-être de l’animal
  • plus the calme et de sérénité des vaches en bâtiment
  • davantage de profits

Quand et comment est-ce que dois-je utiliser DairyPilotFlavoVital® ?

  • Champ d’application général
    • Pour la préparation au vêlage
    • En période de lactation
    • Pour les veaux d’élevage
    • Taurillons
  • pour les rations riches en aliments concentrés
  • pour une meilleure utilisation de l’alimentation
  • pour assurer de plus hautes performances
  • en cas de problèmes de digestion et de métabolisme
  • situations de stress (ex: stress thermique, transition alimentaire

Comment doit-je administrer DairyPilotFlavoVital® ?

Administrer 100-150g de DairyPilot durant l’ensemble de la lactation par animal et par jour et 60g pendant la préparation au vêlage.
En cas de facteurs de stress importants, comme une acidos, une cétose, du stress métabolique ou des troubles digestifs, de problèmes des aplombs ou de sabots, nous recommandons d‘administrer jusqu’à 200g par jour et par animal.

La recommandation d’utilisation varie pour les veaux d’élevage et les taurillons.

Pourquoi parler de „santé animal“ ?

Une vache en bonne santé est essentielle dans le cadre d’une production rentable. À cela rien de nouveau malgré de nouvelles études. En période de volatilité des marchés et d’une analyse critique du grand public en termes de santé animale, ce sujet est d‘une importance toute particulière.

La phase de transition ainsi qu’une grande partie du début de lactation restent un défi pour l‘alimentation animale. Durant cette période de faible ingestion surtout après le vêlage, il faut maîtriser l‘équilibre entre réduction maximum du déficit énergétique et un minimum d‘indice de structure. Cela est particulièrement difficile à réaliser et c‘est pourquoi, acidoses et cétoses subcliniques sont dans beaucoup d‘exploitations des problèmes constamment à l‘ordre du jour. De plus, durant la dernière partie de la lactation, on peut aussi rencontrer des conditions défavorables qui peuvent avoir des effets négatifs sur les performances et sur l’ensemble de la carrière d’une vache laitière. Des exemples? Le stress thermique, le changement de lot, la modification de la ration, la mauvaise qualité du fourrage sont autants de facteurs critiques. Parallèlement aux facteurs évoqués, une série de faits supplémentaires a un impact sur la santé de l‘animal et sur sa performance. Cela va des germes comme les virus, les bactéries et les champignons jusqu‘à des cas spécifiques à l’étable, qui peuvent causer des technopathies comme des lésions. L‘alimentation individuelle des animaux est compliquée au sein des grands troupeaux. Cela exige toujours un compromis qui rend difficile l’adaptation de l‘alimentation aux besoins de chaque vache. En outre, l‘observation des animaux dans ces troupeaux est toujours compliquée. La mise en place de l’ensemble de ces tâches est un défi pour l’éleveur afin d’obtenir une meilleure efficacité durant toute la carrière.

Un éleveur recherche de hautes performances durant toute la durée de la lactation mais en conservant des vaches en bonne santé car cela aura un impact direct sur la longévité des animaux dans le troupeau.

Une vache en bonne santé est synonyme de bien-être animal, d’allégement du travail et de satisfaction pour l’éleveur.

Quels sont les facteurs de stress dans l’environnement de mes animaux ?

Des conflits inévitables dans l’alimentation, la gestion des rations et du troupeau, l’exposition à des agents pathogènes, le manque d‘hygiène dans l‘étable et au moment du vêlage,des anomalies dans le système de gestion comme les contraintes mécaniques causées par la traite quotidienne représentent des facteurs de risques latents pour la santé des animaux. Ils sont autant de causes d’inflammations. De plus, l’activité métabolique élevée favorise dans des conditions non optimales, la formation de radicaux libres et de stress oxydatif.

Il en résulte souvent des processus inflammatoires très nets (voir tableaux cliniques des processus inflammatoires). Ils ne sont pas toujours visibles mais s‘il influencent négativement la performance et la santé des animaux. Ce “bruit de fond“ est omniprésent dans l‘animal et s‘il ne peut pas être évité il peut malgré tout être réduit.

Vidéo: On peut s’imaginer ce „bruit de fond“ dans l’organisme de l’animal comme une tempête intérieure.

Tableaux cliniques des processus inflammatoires

  • Mammites (inflammation du pis)
  • Métrites (inflammation de l‘utérus)
  • Boiteries (inflammation des sabots)
  • Blessures (lésion de la peau, phlegmon)
  • Acidose (inflammation de la panse et de la muqueuse de l‘intestin)
  • Diarrhées

Schéma 1: Le bruit de fond est omniprésent et influence la productivité et le bien être de animal.

JOSERA Grafik zeigt Einflüsse des Grundrauschens

Entravent les performances de la vache

  • En réagissant à de fausses alarmes et perturbations, le corps se trouve dans un état d‘alerte plus élevé
  • Ce processus consomme de l‘énergie
  • Les animaux ne se sentent pas bien
  • Baisse d’appétit
  • Recul des performances

Les processus inflammatoires, indépendamment de leur importance, requièrent toujours de l‘énergie. Cela commence déjà dans l‘appareil digestif où le corps doit se défendre contre les agents pathogènes. Chaque inflammation, même de petite intensité, déclenche une réponse immunitaire complète.

Cette réaction disproportionnée nuit non seulement à la performance mais elle complique également les défenses immunitaires face à une inflammation réelle.

Une inflammation est la réponse du corps à une lésion qui peut être de différentes natures:

  • physique (blessure, corps étranger, radiation, stress thermique)
  • chimique (acidité, alcalinité, toxines)
  • biologique (virus, bactéries, champignons)

Le but de l‘inflammation est d‘éliminer les effets néfastes, d‘éviter la propagation du mal ainsi que de rétablir la capacité de fonctionnement du tissu.

Vidéo: Réduction du «bruit de fonds» dans l’organisme de l’animal permet à ce dernier de se concentrer à nouveau sur les processus essentiels.

Explications scientifiques

De nouvelles études scientifiques ont montré que les nutriments agissent mais surtout comment ils agissent sur les gènes (nutrigénomie). L‘exemple le plus connu dans l‘alimentation des animaux est la programmation métabolique chez le veau. Une alimentation optimale dans les trois premières semaines de la vie a un impact permanent sur ses futures performances.

Les composants végétaux secondaires (polyphénols) sont efficaces de la même manière sur des caractéristiques précises.

Ils ont une influence sur le stress cellulaire et l’apparition d‘inflammation ce qui a pour conséquence, une économie d’énergie. Ceci est avant tout important en cas de bilan énergétique négatif et dans des situations extrêmes (naissance, stress thermique, hautes performances, changement de lot, pression importante des agents pathogènes, etc.). Au contraire de la programmation métabolique, cet effet n‘est pas permanent et il est lié à l’alimentation. Le professeur Eder entouré d‘un groupe de travail (Gessner et al. 2015, submitted) a démontré ce phénomène de manière flagrante.

L‘administration ciblée de composants végétaux secondaires contenant des polyphénols a permis de démontrer chez les vaches laitières une augmentation de lait de 3,5kg et une réduction des gènes impliqués dans une inflammation. Cela suggère un processus inflammatoire réduit. De plus, un gène responsable d‘une stéatose hépatique est nettement affaibli.

Les polyphénols influencent donc positivement la performance des vaches laitières et favorisent la santé de l‘animal (tableaux 1 et 2).

Semaine 2 jusqu’à semaine 9 après vêlage
Variable Unit Control Polyphenol-group Valeur-p
Ingestion MS kg/T 16,6 17,2 0,515
Production de lait kg/T 35,4 39,0 0,029
ECM kg/T 33,9 37,0 0,045
TB % 4,03 3,92 0,329
TP % 3,20 3,22 0,871
Lactose % 4,80 4,83 0,470
Quantité de MG kg/T 1,37 1,47 0,142
Quantité de protéines kg/T 1,09 1,21 0,028

Tableau 1: Influence des composants végétaux secondaires contenant des polyphénols sur la performance des vaches laitières (mod. d’après Gessner et al. 2015)

Gène Contrôle Groupe polyphénol
CRP 1 0,77
HP 1 0,46
TNF 1 0,69
ATF3 1 0,77
UGT1A1 1 0,52
FGF21 1 0,38
*Valeurs polphénols relatives du groupe de contrôle

Tableau 2: L’influence des composants végétaux secondaires contenant des polyphénols sur les gènes impliqués dans l’inflammation et le stress cellulaire

Quelles études sur l’utilisation du produit DairyPilotFlavoVital® ont étaient réalisées?

JOSERA a développé après plusieurs années de recherches sa propre combinaison de polyphénols. Elle s‘appelle FlavoVital et utilise la synergie entre polyphénols de fruits et d’herbes aromatiques.

FlavoVital a été testé à grande échelle sur plus de 6000 vaches laitières originaires de différents pays (voir tableau 3).

Toutes les exploitations expérimentales distribuaient Pansen-Pilot durant l‘année et durant la période précédant l’essai (contrôle). Après une phase d‘essai de 6 mois avec DairyPilot, une comparaison avec les données de performances de la période et de l‘année la précedente a été effectué.

Malgré le maintien de Pansen-Pilot dans la ration pendant la phase de contrôle, DairyPilot a atteint des performance très nettement supérieures (voir graphique 2).

Minimum Maximum Moyenne
Taille du troupeau 80 1.175 299
Niveau de production (année) 7.485 12.888 9.551
TB (%) 3,64 4,42 4,03
TP (%) 3,27 3,58 3,42

Tableau 3: Les exploitations expérimentales en quelques chiffres

Graphique 2: Démonstration de l’augmentation significative de la production de lait avec DairyPilotFlavoVital®

L‘utilisation de DairyPilot, a permis de démontrer une influence positive très nette sur le taux cellulaire (tableau 4) et sur les maladies métaboliques (tableau 5).

Données générales Unité 6/14 5/15
Vaches en lactation vache 199 202
Jours de lactation Jour 178 176
Production journalière L/VL/J 42,3 43,9
Santé de la mamelle Unité. 6/2014 5/2015
Taux cellulaire des troupeaux 1.000 / ml 166 90
Vaches infectées (comptage cellulaire >200) % 19,6 8,9
Vaches infectées au premier contrôle % 21,4 0
Vaches souffrant d’infections chroniques % 10,6 6,4
Taux d’infection sur vaches fraîchement vêlées % 9,4 2,7
Taux d’infection vaches en tarissement % 11,1 3,8
Taux de guérison des vaches infectées au tarissement % 77,8 100

Tableau 4: Amélioration de la santé de la mamelle en comparaison avec l‘année précédente (données LKV, élevage Cerini en Lettonie)

Contrôle DairyPilotFlavovital®
Vaches atteintes de cétose
(TB/TP > 1,5)
548 447*
Total des vaches 3.968 4.068
*p < 0,5

*Résultats jusqu’en 07/2015

Tableau 5: Influence de DairyPilotFlavoVital sur les maladies métaboliques1

Les éleveurs ayant participé aux essais ont constaté :

  • une meilleure constitution des animaux
  • une plus haute résistance au stress dans des situations extrêmes (chaleur, mauvaise qualité du fourrage, phases de transition, etc.)
  • une diminution des frais vétérinaires.

Champ d‘application pour DairyPilotFlavoVital®

Du à la forte sollicitation des vaches laitières hautement performantes une grippe peut entrainer des pertes de performance importantes. La lutte contre la grippe et le rétablissement de l’organisme augmentent la demande en énergie – une ressource déjà limitée. C’est pourquoi qu’il est particulièrement important de protéger les vaches de la grippe et par conséquent le renfort du système immunitaire doit être le but de chaque exploitant. Des conditions d’élevage optimales et sans stress ainsi que les effets de DairyPilot peuvent réduire le risque de contamination. DairyPilot reduit le stress cellulaire et soutien ainsi le système immunitaire.

Les températures augmentent et la période estivale s’annonce. La première période de chaleur est passée – mais une chose est sûre, la prochaine viendra bientôt ! Contrairement à l’humain, une vache éviterai l’été, si elle pouvait. Lors que les températures dépassent les 20°C en combinaison avec un taux d’humidité élevé, surtout les vaches hautement performantes souffrent du stress thermique.

Fréquemment les conséquences sont une cétose ou une acidose de la panse. Ainsi sont impactés la performance, la santé animal et la fertilité.

Les aliments de base étant disponibles en quantités limitées et en qualités fortement fluctuantes, il est nécessaire de contrôler l’apport en minéraux et en agents actifs. Les rations riches en maïs suite à une pénurie de l’ensilage d’herbe, ont une teneur en ß-carotène nettement inférieure à celle des rations à base d’herbe.

Les mêmes précautions sont nécessaires pour les ensilages d’herbe dont la teneur en matière sèche est supérieure à 45 %. Dans ces cas, un supplément de ß-carotène est recommandé jusqu’à la prochaine gestation.

Il est important d’optimiser la valorisation des nutriments. En plus d’une ration optimal, il est recommandé d’utiliser DairyPilot pour un meilleur fonctionnement du rumen et donc une digestion plus efficace des nutriments.

Je cherchais un autre sujetPas du tout utileMoins utileUtileTrès utile (1 voix, en moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Comment l’alimentation influence les composants du lait ?

JOSERA Milchglas auf Tisch

Le lait fait partie depuis toujours et dans le monde entier des aliments de base. Le développement de la production laitière en Allemagne reflète l’énorme potentiel de productivité des troupeaux dans les exploitations agricoles.

JOSERA DairySafe – Pour éviter la stéatose hépatique et améliorer le métabolisme du foie

JOSERA DairySafe

En tant qu‘organe métabolique essentiel, le foie est soumis à de lourdes charges au moment de la mise bas et rapidement la vache se dirige vers une cétose avec tout ce que cela comporte!


Contact et service

Vous souhaitez des informations détaillées ou un conseil ? Plus vous indiquer avec précision ce qui vous intéresse, mieux nous serons en mesure d´y répondre. Vous ne pouvez pas acheter de marchandises directement chez nous. Nous vous communiquons volontiers le revendeur Josera le plus proche de chez vous.

 
 
Ligne téléphonique conseil
de 8 á 17h : +49 (0) 9371 940 0